Une pensée toute particulière amicale et tendre pour l’une des plus grandes créatrices de mode – mais aussi une femme admirable engagée de tant de causes et d’une créativité truffée de références historiques que j’admire sincèrement. Ma volonté première en quittant l’Autriche et en me dirigeant à Londres était de postuler au sein de la maison Vivienne Westwood. Et ce fût mon premier poste dans la mode en stagiaire. La passion, la rigueur et la grande culture de Vivienne a fait qu’elle est devenue mon modèle et je tente humblement de suivre ses enseignements. En lançant « Artisans du luxe » il y a dix ans j’ai lui ai demandé d’être la marraine du projet et elle a accepté avec un sourire. Je suis heureuse que nous nous retrouvions quasiment en même temps, elle au sein de sa première exposition française au musée des tissus de Lyon et moi avec la mode au futur qu’elle parraine à 40 kms à Bourgoin Jallieu. Longue vie à une icône rebelle !

Anna-Barbara Aumüller