La France a la chance d’avoir une industrie de la Mode et du Luxe qui fait partie des leaders mondiaux. Pour accélérer sa croissance, renforcer son ancrage, elle a décidé de faire de l’Institut Français de la Mode, une école de mode de référence mondiale, basée à Paris capitale de la mode. L’Institut Français de la Mode s’appuie sur 3 piliers : la formation aux savoir-faire via des programmes en alternance ; la formation au Fashion Design via un Bachelor et un Master, et la formation au management de la Mode et du Luxe via des Masters et demain un Bachelor. Nous rassemblerons d’ici 3 ans 1300 étudiants sur un campus de 10 000m2 Quai d’Austerlitz à Paris qui deviendra un lieu d’effervescence culturelle et créative de passionnés de mode.

Former ceux qui feront la mode de demain nous honore et nous oblige.

Cela nous oblige à nous adapter à une industrie et des métiers qui sont en évolution permanente. La Mode est le reflet anticipé et exprimé de façon créative, des aspirations, doutes, rêves, espoirs de la société dont elle se nourrit.

La crise du Covid est l’occasion d’une pause, d’un arrêt.

Arrêt du temps qui a été mis entre parenthèse par le confinement quand la mode accélérait le temps jusqu’à en devenir frénétique.

Arrêt de l’image puisque le confinement et la distanciation sociale modifie le rapport à l’autre, la beauté et la séduction.

Arrêt de l’espace qui s’est considérablement restreint en réalité.

Cette pause subie, va accélérer les transformations sous-jacentes et en cours et se traduira probablement par plus de proximité. Proximité dans la localisation de certaines productions, proximité dans l’accès au produit via le digital, proximité aux clients.

Plus d’équilibre aussi. Equilibre dans la conception de produits plus respectueux de l’environnement, dans le rythme plus respectueux du temps, dans le contenu plus respectueux du client.

Plus de diversité enfin dans l’accès à la mode avec des formats qui vont se développer comme la seconde main, d’autres qui vont peut-être se questionner comme la fast fashion, d’autres qui vont émerger comme les DNVB et des modèles hybrides digitaux et retaillé.

Comme après chaque crise et la mode en a connu beaucoup, elle va évoluer, se transformer, se régénérer vers un futur à inventer mais qui sera surement respectueux du temps, de l’espace et des gens.

L’institut Français de la Mode devra contribuer à cette transformation par la réflexion, la transmission et l’éducation de jeunes passionnés de mode qui aspirent et inspirent ses changements.

Xavier Romatet

Directeur Général de l’Institut Français de la Mode