LE LIN EUROPEEN – Une culture responsable et un savoir-faire d’excellence unissent tous les maillons de la filière lin européenne.

 

Exception continentale, le lin est issu d’un terroir agricole et textile local : de l’agriculteur au filateur, tisseur et tricoteur, tous ces acteurs s’allient pour préserver l’éthique dans le travail et valoriser qualité, innovation et proximité.

Naturalité, traçabilité, ressource locale et développement durable. Ces mots résonnent dans nos consciences en écho à l’urgence écologique qui bouscule nos modes de consommation.

En version Art de vivre, mode et maison, le lin est un allié aux réponses efficaces. Un lin sain, hypoallergénique, thermorégulateur et antibactérien, plus que jamais d’actualité.

Le lin pousse à nos pieds en Europe de l’Ouest : 85% de sa production mondiale provient d’une bande côtière située entre Caen et Amsterdam. Une plante à qui seule l’eau de pluie suffit (à 99,9%) et cultivée sans OGM dans le respect de savoir-faire et d’emplois non délocalisables… Une plante zéro déchet dont toutes les composantes sont valorisées. Une plante totalement biodégradable.

Cette culture rassure le consommateur pour qui la quête de transparence, de responsabilité et d’éco-comportements sont devenus des indispensables gages de qualité. Autorité fédératrice de la filière agro-industrielle du lin, la Confédération Européenne du Lin et du Chanvre (CELC) en représente tous les stades de production et de transformation grâce à 10 000 entreprises dans 14 pays de l’U.E, du champ au produit fini. 

Avec des engagements de traçabilité garantis par deux labels : European Flax® certifiant l’origine européenne d’une fibre de qualité Premium vers tous ses débouchés ; une traçabilité qui, lorsqu’ elle est assurée par des entreprises européennes à toutes les étapes jusqu’au fil et au tissu, se labellise Masters of Linen®, marque déposée et club d’excellence textile. Des labels qui balisent ces nouvelles routes internationales du lin dont l’Europe – épicentre de la production de fibre de lin – est également prescriptrice de tendances.

Le lin, laboratoire d’idées

Il aura suffi d’un peu plus d’une décennie pour que les fibres de lin contribuent au renouveau d’une industrie textile en mutation.

La sensuelle maille de lin infroissable – développée grâce à une R&D dédiée et la mise au point de fils de lin assez fins et réguliers pour le tricotage circulaire se décline aujourd’hui chez les tricoteurs portugais, italiens et français en pur lin et mélanges, du jersey au piqué et au molleton. Une réalité économique récente, qui représente aujourd’hui environ ¼ des textiles lin en prêt-à-porter. Facile d’entretien, douce et agréable à porter, la maille de lin se dévoile seconde peau jusqu’à la lingerie.

Contrairement aux idées reçues, le lin n’est pas seulement une fibre estivale comme nous le démontre Jacquemus avec une collection-manifeste et mixte, véritable ode au lin qui présentait plus de 30% de silhouettes en lin pour l’hiver 20-21. Et trois silhouettes en lin en ouverture de défilé, portée notamment par Laetitia Casta et Bella Hadid. Un lin qui séduit à nouveau les Maisons de luxe pour ses qualités intrinsèques et sa versatilité : dentelles, mousseline, mélanges lin/soie et lin/cachemire…

Frais en été et isolant en hiver, le lin offre thermorégulation, absorption, ‘moisture management’, respirabilité et garantit un confort optimal pour un usage sportif ou athleisure. Des performances testées et démontrées en laboratoire*.

Versatilité et innovation, en version tissée ou tricotée, font désormais du lin la fibre d’avenir, quatre saisons.

 
Marie Demaegdt

Textile and sustainability Manager.

 

* étude Lin, confort et performance, laboratoire Cetelor pour la Confédération Européenne du Lin et du Chanvre, 2014.

 

à propos de la CELC, l’autorité fédératrice de la filière Lin dans le monde

La Confédération Européenne du Lin et du Chanvre [CELC] est l’unique organisation européenne agro-industrielle à regrouper et fédérer tous les stades de production et de transformation du lin et du chanvre. Fondée en 1951, elle est l’interlocutrice privilégiée de 10 000 entreprises implantées dans 14 pays de l’U.E., maîtrisant la fibre, de la plante au produit fini.